Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Jun

Le nouveau National-Socialisme

Publié par Pierre Chappaz  - Catégories :  #France, #Le Pen, #FN

Le Front National n'a pas gagné le second tour de Villeneuve-sur-Lot, mais presque.

La dénonciation par Marine Le Pen de l'UMPS porte de plus en plus, maintenant que Hollande a démontré son incapacité à sortir le pays de la crise.

L'UMPS est une réalité: tout le monde voit bien que l'UMP et le PS qui alternent au pouvoir mènent des politiques très semblables, qui ne règlent aucun des problèmes.

Le PS est un parti de fonctionnaires et notamment de profs, l'UMP est plus proche de la haute fonction publique et des dirigeants des sociétés du CAC40 (souvent les mêmes). Les énarques de l'un et l'autre parti sont bien éloignés des préoccupations des salariés et des petites et moyennes entreprises.

Leur alternance au pouvoir se traduit par des dépenses publiques et une dette sans cesse plus élevées, en même temps qu'un chômage de masse, car au lieu de faire les réformes indispensables pour remettre l'économie sur les rails ils préfèrent acheter du temps (et acheter les électeurs). C'est ainsi que l'Etat étouffe l'économie en prélevant cette année 57% de la richesse produite dans le pays.

Beaucoup de Français, dont je fais partie, en ont assez de la domination du PS et de l'UMP sur la vie politique.

Mais le drame c'est que le seul parti qui semble s'opposer au système, le FN, est encore plus étatiste que ceux dont il veut prendre la place.

Montée du National-Socialisme

Le FN propose une politique hyper-étatiste qui double les deux partis "de gouvernement" à la fois par leur droite et par leur gauche.

Sous l'impulsion de Marine Le Pen, le FN, qui était déjà plus crédible que l'UMP sur la lutte contre l'immigration, est devenu plus convaincant que le PS sur le protectionnisme et la démagogie "sociale".

Il n'a pas été bien difficile à Marine Le Pen de démontrer l'inaction de Sarkozy concernant l'immigration. Et aujourd'hui, qui est le plus crédible pour promouvoir le protectionnisme: elle, ou Montebourg qui participe à un gouvernement majoritairement pro-européen? c'est Le Pen qui parvient le mieux à préempter ce thème, grâce à la présence à ses côtés de gens comme l'ex-Chevènementiste Florian Philippot. Au fait, si vous l'ignorez, ce monsieur est encore un énarque. Et puis, le FN dispose d'un vrai boulevard en se positionnant à la gauche du PS sur le social, le SMIC, les retraites ... ainsi le Front National est opposé à toute réforme des retraites, il veut le retour à la retraite à 60 ans pour tous, le déficit se règlera tout seul par "l'emploi et la natalité" dixit Marion Le Pen dans le JDD ce week-end. Le parti socialiste ne peut pas battre le FN sur ce terrain de la démagogie, maintenant qu'il gouverne, il ne peut plus dire n'importe quoi.

La stratégie du FN, clairement inspirée de celle des partis fascistes des années trente, est littéralement National-Socialiste: elle surfe sur des thèmes de gauche, et en même temps sur des thèmes nationalistes. Notons aussi que comme ses prédécesseurs d'avant-guerre, Marine le Pen est la plus virulente pour pourfendre le Libéralisme, qui n'est plus qualifié comme alors de "juif" et "apatride", mais d'"ultra" et "mondialiste". Sur ce sujet, elle fait figure de porte-drapeau de toute la classe politique française, qui est aussi unie dans son rejet des idées libérales qu'elle l'est dans son culte de l'Etat.

Dans un contexte d'aggravation de la crise, d'incapacité des partis traditionnels à réformer le pays, et de corruption de ces mêmes partis, la stratégie du FN fonctionne et va continuer de fonctionner.

Vers un remake "hard" du 21 Avril 2002

Ayant transformé le Front National en parti Socialiste-National, Marine Le Pen attire de plus en plus d'électeurs de Hollande, au premier comme au second tour, on l'a vu à Villeneuve-sur-Lot mais aussi lors de la législative partielle dans l'Oise en Mars. Elle leur offre un programme authentiquement socialiste, et en même temps protectionniste et anti-immigration. Le cocktail est détonant, il n'y a aucun doute pour moi, le FN va siphonner le PS. La norme lors des futures élections sera l'élimination du candidat PS au premier tour.

Quid de l'UMP? essentiellement conservateur, divisé, sans programme convaincant, elle est tiraillée entre les partisans d'une alliance avec le FN et ceux qui lui sont opposés. Le risque est grand qu'une partie de ses troupes fassent défection si le FN continue de progresser. Le seul qui puisse s'opposer à la déroute de l'UMP c'est bien sûr Sarkozy, un chef de clan prêt à tous les assemblages idéologiques pour gagner.

C'est déjà prévisible: la prochaine présidentielle opposera Sarkozy et Le Pen.

Un grand concours de nationalisme et d'étatisme exacerbés s'annonce. La question de l'indispensable maîtrise de l'immigration sera au premier plan, c'est la seule bonne nouvelle. Pour le reste, on peut prévoir une nouvelle aggravation du tout-Etat, ce qui ne risque pas de remettre l'économie en état de marche.

Le nouveau National-Socialisme