Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Mar

Municipales : un coup pour rien.

Publié par Pierre Chappaz  - Catégories :  #France

Les Français éliront leurs conseils municipaux dans quelques jours, et le moins qu’on puisse dire, c’est que la campagne qui s’achève n’a pas déchainé l’enthousiasme. La participation pourrait s’en ressentir. L’offre politique est d’une désolante stabilité : le compétition oppose comme toujours étatistes de gauche et de droite de l’UMPS, flanqués des ultra-étatistes du FN et du FG ...

Aucun discours libéral ne parvient à se faire entendre dans les grands medias, en dehors de celui de Denis Payre et de son mouvement encore embryonnaire, Nous Citoyens. Ceux des libéraux qui ont fait de l’entrisme dans les partis traditionnels, se sont fait expulser, tels Aurélien Véron de l’UDI, et Charles Beigbeder de l’UMP. Cela devrait les inciter à réfléchir, et à œuvrer au rassemblement des libéraux.

L'Ena, c'est le politburo

L’absence d’une alternative libérale condamne la France à une alternance de façade, entre énarques de gauche et de droite, qui ne vont évidemment pas s’attaquer au problème numéro 1 de la France: le poids excessif de l’Etat, qui étouffe la société et ruine peu à peu le pays. Depuis des décennies, la France est sous la coupe d’une caste de politiques professionnels, dont l’ENA est le politburo.

Beaucoup de Français voudraient sanctionner le gouvernement d’idéologues incapables qui sévit depuis deux ans, mais ont-ils pour autant envie de voir revenir Sarkozy et ses amis, qui ont gouverné si longtemps sans libérer la société. Ils n’ont à peu près rien réformé, et ont présidé à un accroissement sans précédent des dépenses publiques, de la dette, et des impôts. La crise ne peut pas les dédouaner de leurs responsabilités dans cette dérive. Mais ce qui désole, c’est que la seule alternative à l’UMPS soit le FN. Ce parti soit-disant anti-système est lui aussi infiltré par les énarques, de plus en plus influents dans l’entourage de Marine Le Pen. Ils sont à l’aise au FN, dont le programme est encore plus étatiste que celui de l’UMPS !

Quand il faudrait libérer le travail , les énergies entrepreneuriales, et les initiatives de tous les Français, tout ce que la caste politique leur propose en réalité, derrière les rideaux de fumée, c’est toujours plus d’Etat, d’impôts, d’assistanat et de dettes. Aucune proposition sérieuse de réduction des dépenses publiques, de la bureaucratie, et des charges qui pèsent sur les salaires, n’est au programme d’aucun parti. On nous parle tout au plus de réformettes homéopathiques, qui ne guériront certainement pas le malade.

Européennes: ce ne sera pas mieux

Dans ces conditions les élections municipales ne peuvent être qu’un coup pour rien. En attendant les européennes, ou ce ne sera pas mieux. La seule liste qui proposera aux Français de donner un coup d’arrêt à la construction d’un Etat supra-national, dont presque plus personne ne veut, sera celle du FN. Les libéraux attachés à l’indépendance nationale ne seront pas représentés en France, à la différence d’autres pays, comme le Royaume-Uni, ou l’UKIP de Nigel Farage promet de faire un carton.